Les liftings


Le lifting cervico-facial a pour objectif de corriger l’affaissement des tissus du visage (pommettes, joues, bajoues) et de restaurer l’ovale du visage et du cou.

Les temps essentiels du lifting

La remise en tension des plans musculaires sous jacents

  • Au niveau du cou pour redéfinir l’angle cervico mentonnier,
  • Au niveau de la joue, ce qui atténue le sillon nasogénien et efface les bajoues.

Le redrapage de l’excédent de peau
Il peut alors se faire sans tension, garant d’un résultat naturel et de cicatrices plus discrètes,

La lipoaspiration des bajoues et du double menton
Elle qui permet d’obtenir une meilleure définition du cou et de l’ovale du visage, Les cicatrices sont dissimulées dans les cheveux tout en respectant l’implantation capillaire et suivent le contour de l’oreille.

Le lifting standard n’existe pas

Chaque visage peut bénéficier d’un traitement personnalisé et adapté.
Il peut être réalisé dans sa totalité
Pour traiter la partie supérieure, moyenne et inférieure du visage,

Partiellement
C ‘est le cas de la femme jeune pour corriger l’affaissement des pommettes et des joues ou retendre un cou affaissé,

En association avec :
- la chirurgie des paupières
- un lifting du front pour corriger la chute des sourcils et les rides frontales verticales et horizontales et éclaircir le tiers supérieur du visage,

- un relissage de la peau au laser pour traiter la qualité de la peau et corriger les rides autour de la bouche ou de la patte d’oie.

Grâce à l’association de ces techniques (laser, injections de produits de comblement de rides) le chirurgien peut faire des gestes plus simples, plus naturels, plus adaptés.

Quel est le moment idéal ?

Dès que la patiente se sent prête. Il n’y a pas d’âge type car le relâchement des tissus est variable d’une personne à l’autre et dépend de la qualité de la peau (hé

rédité), de l’imprégnation par le tabac et du soleil qui sont les facteurs accélérant le vieillissement cutané, et des variations importantes de poids qui accentuent le relâchement des tissus.

Les résultats les plus spectaculaires et les plus naturels sont obtenus chez les sujets jeunes car les gestes sont plus doux et les tissus répondent mieux à la chirurgie.

Quelle est la stratégie ?

Un bilan préopératoire, une consultation d’anesthésie.

  • L’anesthésie douce neuroleptanalgésie, durée en moyenne 2 heures.
  • Hospitalisation
    24 heures
  • Les suites opératoires
    - Pas de douleurs mais une sensation de tension du visage et du cou,
    - quelques ecchymoses (”bleus”) et un œdème au niveau du visage qui régressent en 8 à 10 jours,
    - les cicatrices sont dissimulées dans les cheveux (qui ne sont pas rasés) et suivent le contour de l’oreille. Les fils utilisés sont souvent résorbables, certains fils sont retirés à 8 jours à la consultation de contrôle postopératoire,
    - on note une diminution passagère de la sensibilité au niveau des joues.
  • Les prescriptions
    antalgiques si besoin, des pommades pour accélérer la résorption des bleus et hydrater les cicatrices. Un shampooing est effectué dès le lendemain de l’intervention.

Quels sont les résultats ?

Le lendemain, on note un visage oedématié avec des ecchymoses qui régresseront en 15 jours. Au 15è jour, la patiente est présentable avec un léger maquillage. L’expression naturelle apparaît à partir du 2è mois, le visage retrouve sa souplesse.

L’effet attendu est celui d’un visage doux, reposé, ayant bonne mine. Cet effet dure de 7 à 10 ans en fonction de l’hygiène de vie (éviter tabac et soleil).

En conclusion

Le lifting reste une des interventions les plus spectaculaires de la chirurgie esthétique grâce à l’apport des techniques modernes : la remise en tension des muscles, la liposuccion du visage, l’utilisation complémentaire du laser permettent des résultats plus précis, plus naturels, plus adaptés et une réinsertion sociale plus rapide.

    Le lifting reste une des interventions les plus spectaculaires de la chirurgie esthétique grâce à l’apport des techniques modernes

    lifting-pt.jpg